1
Santé

Travail sur écran et surveillance de santé

Depuis janvier 2016, il n'y a plus plus d’évaluation de santé systématique pour les travailleurs occupant un travail sur écran.

Dès lors, l’employeur est tenu de:

  • Réaliser au moins tous les cinq ans, une analyse au niveau de chaque groupe de postes à écran de visualisation et au niveau de l’individu, afin d’évaluer les risques liés au bien-être pour les travailleurs, qui résultent du travail sur écran, notamment en ce qui concerne les risques éventuels pour le système visuel et les problèmes de charge physique et mentale.
  • Prendre les mesures appropriées afin de prévenir ou remédier aux risques ainsi constatés, en tenant compte de leur addition ou de la combinaison de leurs effets.

Si nécessaire, cette analyse est complétée par un questionnaire des travailleurs.
S’il ressort de ce dernier que la possibilité de problèmes de santé existe, le travailleur concerné est soumis à une évaluation de santé appropriée par le médecin du travail.

Pour en savoir plus, consulter la note d'information CEDIOM.

 

 

04/09/2015
CESI

A lire aussi

Depuis le début de l’année 2011, on assiste à une recrudescence de la rougeole en Belgique et dans toute l’Europe occidentale. On s’attend...
24/03/2017
CESI
Des classes qui résonnent, un environnement bruyant et des centaines d’enfants à intéresser plusieurs heures par jour, … Comment couvrir le brouhaha...
23/03/2017
CESI
Le droit du travail est un droit en permanente évolution.Il doit s’adapter aux relations de travail auxquelles il s’applique et doit permettre de...
17/03/2017
CESI